Hypios CI
hypios hy.store innovation

Système de contrôle moteur innovant et précis

  • 37 500€
  • Prix fixe

Cette innovation présentera un moyen simple de contrôler les gros moteurs électriques des bandes transporteuses, des carrousels, etc. Elle consistera en une résistance dépendant de la lumière (LDR) qui est le composant principal. Elle présentera également un multivibrateur pour contrôler la source de lumière. Il fera en sorte que les moteurs s'arrêtent et se déplacent par intermittence, à intervalles très réguliers ou selon les préférences de l'opérateur. Cela remplacera le besoin d'algorithmes complexes et d'autres configurations de contrôleurs. La disposition du ldr et de la source lumineuse sera logée dans une boîte cube en carton foncé ou en plastique

Résumé

Cette innovation présentera un moyen simple de contrôler les gros moteurs électriques des bandes transporteuses, des carrousels, etc. Elle consistera en une résistance dépendant de la lumière (LDR) qui est le composant principal. Elle fera en sorte que les moteurs s'arrêtent et se déplacent par intermittence, à intervalles très réguliers ou selon les préférences de l'opérateur. Cela remplacera le besoin d'algorithmes complexes et d'autres configurations de contrôleurs. La disposition du LDR et de la source lumineuse sera logée dans une boîte cube en carton foncé ou en plastique. À l'intérieur de la boîte cube, il y aura une petite boîte cylindrique plate, positionnée verticalement et suspendue dans la boîte cube et fabriquée en plastique. La boîte cylindrique plate est libre de tourner sur son axe, à l'intérieur de la boîte cubique, à l'aide d'un petit moteur électrique. À l'intérieur de la boîte cylindrique, il y aura une source de lumière unidirectionnelle fixe.  Sur le côté de la boîte cylindrique, il y aura des fentes pour permettre aux lumières de clignoter par intermittence sur le LDR placé directement devant elle, face au côté de l'objet cylindrique plat lorsqu'il tourne. Les fentes seront partiellement séparées en fonction de la fréquence à laquelle la lumière clignotera. L'autre facteur qui déterminera la fréquence sera la vitesse du moteur pour la rotation de la boîte cylindrique. Le moteur doit également posséder un contrôle de vitesse. Ces deux facteurs garantiront que l'opérateur atteindra la fréquence à laquelle la lumière tombe et se sépare du LDR, quelle qu'elle soit.

Il existe également une alternative qui consiste à utiliser un multivibrateur stable pour contrôler la fréquence de la source de lumière unidirectionnelle clignotante. Cette méthode éliminera le besoin de la boîte cylindrique intérieure. L'arrangement consistera simplement en une boîte en plastique foncé avec le LDR dans la paroi intérieure de la boîte et la source de lumière unidirectionnelle clignotante sur la paroi intérieure de la boîte cubique directement en face du LDR.

Introduction

Cette innovation présentera un moyen simple de contrôler les gros moteurs électriques des bandes transporteuses, des carrousels, etc. Elle consistera en une résistance dépendant de la lumière (LDR) qui est le composant principal. Elle fera en sorte que les moteurs s'arrêtent et se déplacent par intermittence, à intervalles très réguliers ou selon les préférences de l'opérateur. Cela remplacera le besoin d'algorithmes complexes et d'autres configurations de contrôleurs. La disposition du LDR et de la source lumineuse sera logée dans une boîte cube en carton foncé ou en plastique. À l'intérieur de la boîte cube, il y aura une petite boîte cylindrique plate, positionnée verticalement et suspendue dans la boîte cube et fabriquée en plastique. La boîte cylindrique plate est libre de tourner sur son axe, à l'intérieur de la boîte cubique, à l'aide d'un petit moteur électrique. À l'intérieur de la boîte cylindrique, il y aura une source de lumière unidirectionnelle fixe.  Sur le côté de la boîte cylindrique, il y aura des fentes pour permettre aux lumières de clignoter par intermittence sur le LDR placé directement devant elle, face au côté de l'objet cylindrique plat lorsqu'il tourne. Les fentes seront partiellement séparées en fonction de la fréquence à laquelle la lumière clignotera. L'autre facteur qui déterminera la fréquence sera la vitesse du moteur pour la rotation de la boîte cylindrique. Le moteur doit également posséder un contrôle de vitesse. Ces deux facteurs garantiront que l'opérateur atteindra la fréquence à laquelle la lumière tombe et se sépare du LDR, quelle qu'elle soit.

Il existe également une alternative qui consiste à utiliser un multivibrateur stable pour contrôler la fréquence de la source de lumière unidirectionnelle clignotante. Cette méthode éliminera le besoin de la boîte cylindrique intérieure. L'arrangement consistera simplement en une boîte en plastique foncé avec le LDR dans la paroi intérieure de la boîte et la source de lumière unidirectionnelle clignotante sur la paroi intérieure de la boîte cubique directement en face du LDR.

Les fentes sur le côté du cylindre plat abritant la source de lumière unidirectionnelle, de préférence un laser (comme ceux utilisés pour le ciblage sur les fusils), permettront à sa lumière de passer à travers les fentes et lorsque la lumière tombe sur le LDR, elle éteint le moteur de la machine qui contrôle le carrousel pour distribuer du dentifrice dans un tube, par exemple. Lorsque la source de lumière est bloquée par l'intervalle avant la fente suivante, alors que le cylindre tourne, le carrousel continue instantanément en démarrant le moteur ou en relâchant le dispositif de freinage du moteur ou peut-être qu'une autre machine s'allume pour amener le tube de dentifrice en position pour le prochain cycle de distribution de dentifrice. De cette façon, le LDR et la fente peuvent à eux seuls contrôler la distribution du dentifrice ou de la lotion et également contrôler l'autre moteur pour le positionnement du tube en étant en cascade avec le LDR.

L'arrangement que j'ai proposé peut être utilisé pour contrôler le fonctionnement d'autres processus dans l'usine sans avoir besoin de systèmes de contrôle complexes. Il y aura également un processus de sécurité qui implique la surveillance électronique du moteur qui fait tourner le cylindre plat avec les fentes. Le système de surveillance déclenchera un arrêt du processus au cas où le moteur cesserait de fonctionner ou subirait une altération de ses paramètres. Cela peut être réalisé grâce à un simple commutateur diviseur de tension à transistor, par lequel les caractéristiques modifiées du moteur seront présentées comme une valeur de résistance sur le dispositif diviseur de tension.

DIMENSIONS DE LA BOÎTE À CUBE, DE LA BOÎTE À CYLINDRE ET DESCRIPTION DE LA DISPOSITION

La boîte à cube mesure 22 cm de long et de large. La boîte cylindrique qui abritera la source de lumière est d'une hauteur de 7 cm et d'un diamètre de 14 cm. Les boîtes seront en plastique de couleur foncée. Le cylindre sera positionné verticalement dans la boîte à cube. Le moteur pour faire tourner le cylindre sera collé à l'intérieur de la partie supérieure de la boîte cubique et l'arbre sera relié au centre du cylindre. Cela garantira que le cylindre tourne correctement. La source de lumière sera collée à une extrémité d'un bâton cylindrique en plastique de 15 cm de hauteur et de 3 mm de diamètre. L'autre extrémité sera collée à l'intérieur du fond de la boîte à cube contenant le cylindre suspendu. La source de lumière sur le bâton sera placée au centre du cylindre et il y aura suffisamment de place sur le trou fait sous le cylindre pour qu'il puisse tourner sans contrainte.

Le moteur électrique qui fait tourner le cylindre doit être capable de contrôler la vitesse.

LES CARACTÉRISTIQUES DE LA RÉSISTANCE DÉPENDANT DE LA LUMIÈRE ET DU RELAIS

La résistance dépendante de la lumière contrôle le fonctionnement d'un relais qui lui est attaché, par l'intermédiaire d'un circuit. Le circuit approprié pour le fonctionnement instantané du relais (en millisecondes) et donc pour faire fonctionner les moteurs instantanément est donné ci-dessous.

Relais pour l'alimentation de la bobine de contacteur

Le relais peut être utilisé pour alimenter la bobine du contacteur et ainsi contrôler l'alimentation du dispositif de freinage pour la commande du moteur. Le dispositif de freinage peut être un frein à solénoïde ou un frein magnétique ou toute autre structure de commande.

UTILISATION D'UN MULTIVIBRATEUR STABLE POUR CONTRÔLER LA FRÉQUENCE DE LA LUMIÈRE CLIGNOTANTE

Un multvibrateur stable a généralement une résistance variable pour contrôler la température. La fréquence à laquelle le carrousel ou le tapis roulant sera mis en marche et arrêté pour, par exemple, distribuer la bonne quantité de dentifrice dans un tube, sera fonction du clignotement de la source lumineuse unidirectionnelle qui brille sur le LDR.

Conclusion

L'équipement nécessaire à cette innovation est extrêmement facile à fabriquer ou à se procurer. L'ensemble du système est extrêmement léger. Le circuit de relais, de préférence, doit être alimenté par une batterie de 9 V dont la durée de vie peut être déterminée et donc remplacée avant de se décharger totalement. Cela garantira la longévité du relais en évitant les courants d'appel élevés et les pics de tension qui se produiront lors du redressement de l'alimentation secteur. L'alimentation secteur peut être utilisée si l'opérateur est convaincu qu'il existe suffisamment de mécanismes de protection pour éviter les pics de tension. Le relais doit être de type électromagnétique. Le propriétaire de l'innovation peut décider d'utiliser un multivibrateur stable pour contrôler la source de lumière et ainsi commander les moteurs ou peut utiliser un cylindre rotatif avec une source de lumière et des fentes sur le côté.

Demande de renseignements

vous devez être connecté pour faire une offre
fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench